20180121_174125

Ce financier aux noisettes est l’occasion pour moi de tester le fameux glaçage rocher que l’on voit un peu partout. J’ai repris la recette de Cyril Lignac, du glaçage, hein, pas du financier…Ce glaçage est très facile à faire, et le financier aussi ! Voilà un goûter simple et gourmand, mais qui demande un peu de patience avant d’être croqué. Le glaçage doit figer avant que le financier ne soit tranché !

La recette du financier est celle de Christophe Felder, qui diffère un peu de celles que j’ai déjà utilisées et que vous pouvez voir dans le blog. Honnêtement, la différence au goût n’est pas flagrante. Le financier reste bien moelleux et au bon goût de noisettes. Associé au glaçage rocher…hummmm…c’est délicieux ! 😊

Si vous avez des blancs d’œufs orphelins au fond du frigo, lancez-vous !

Ingrédients : pour un financier dans un moule calisson de 22 cm ou plusieurs petits

Pour le financier :

-        90 g de beurre (demi-sel pour moi)

-        90 g de blancs d’œufs (environ 3 œufs)

-        60 g de poudre d’amandes

-        100 g de sucre glace

-        30 g de farine

Pour le glaçage rocher :

-        50 g d’amandes émondées (ou du Pralin)

-        250 g de chocolat au lait (Jivara de Valrhona pour moi)

-        50 g d’huile neutre

Préparation :

Le financier.

Préchauffez le four à 175°C.

Le déroulement de la recette avec les photos est expliqué ici. Il suffit d'utiliser les proportions et ingrédients donnés ci-dessus.

Préparez le beurre noisette. Faites-le chauffer dans une casserole jusqu’à ce qu’il « chante » (c’est le bruit qu’il fait quand il bout) et dégage une bonne odeur de noisette. Il doit prendre une coloration brune ambrée.

Tamisez-le au-dessus d’un bol et laissez-le refroidir.

Dans un saladier, mélangez la poudre d’amandes, le sucre glace tamisé et la farine tamisée. Ajoutez les blancs d’œufs et mélangez. Ajoutez le beurre refroidi et mélangez. J’ai ajouté en plus du croustillant feuillantine qu’il me restait après avoir fait Les Hexaèdres 6cc. C’est bien sûr facultatif, mais vous pouvez ajouter des pépites de chocolat si vous voulez 😉

20180121_153319

Beurrez et farinez l’intérieur du moule. Chemisez l’extérieur de papier sulfurisé (faites-le adhérer avec du beurre), sauf si vous avez un moule avec un fond, bien sûr 😉 Posez le moule sur une plaque.

20180121_154200

Versez la pâte à financier.

20180121_154249

Enfournez pour 25 min environ. Un cure dent planté à cœur doit ressortir sec.

Laissez tiédir avant de démouler et de laisser refroidir sur une grille.

20180121_162248

Le glaçage.

Faites torréfier les amandes pendant 10 min (à surveiller quand même !) à 170°C. J’ai utilisé un mélange d’amandes et de pralin.

Laissez refroidir puis mixez grossièrement les amandes.

20180121_154542

Faites fondre le chocolat au bain-marie jusqu’à 45°C.

20180121_160618

Ajoutez l’huile et mélangez.

20180121_160651

Ajoutez les amandes et mélangez.

20180121_160719

Laissez refroidir entre 30 et 35°C.

Finition.

Quand le financier est froid ET que le glaçage est à bonne température (30 à 35°C), vous pouvez agir !

Posez la grille sur un plateau pour récupérer le surplus de glaçage.

Versez le glaçage à la louche de façon à recouvrir entièrement le financier.

20180121_172808

Laissez égoutter.

Astuce récup’ : il va vous rester du glaçage rocher. Je l’ai étalé sur une feuille guitare, laissé cristallisé un peu, prédécoupé des triangles. Une fois le glaçage cristallisé, je m’en suis servie pour décorer des entremets individuels. Vous pouvez aussi faire des petits chocolats à grignoter…

Réservez au réfrigérateur pour que le glaçage fige sur le financier.

J’vous sers un p’tit café avec ça ?

20180121_175839

20180121_175716

 

20180121_175401

 

20180122_104716

 

20180122_104954

 

20180122_104834